Articles

Affichage des articles du janvier, 2017

Emilio de Justo et Tomas Campos, deux toreros qui ont du punch

Image
Photo de Philippe Latour


Nougaro a écrit « quatre boules de cuir », les pubs annonçant les combats de boxe montrent deux combattants, gants aux poings se toisant avec un regard plein d’agressivité et de haine. A l’issue de la journée de l’Association Ayuda Jeunes Toreros, Tomas Campos et Emilio de Justo ont posé face à face, avec chacun un gant de boxe à une main. Le message est clair. Ils veulent se battre. Pas l’un ne contre l’autre, même s’il y a toujours une certaine competencia entre les novilleros ou matadors. Ils veulent se battre ensemble, d’où le partage des gants, pour pouvoir exister dans un métier qui est avant tout leur passion.   L’un et l’autre sont des toreros avec une vraie personnalité, différents des produits manufacturés des Ecoles taurines. Ils ont réalisé un bon parcours de novilleros. Mais depuis l’alternative, ils ont du mal à avoir des occasions de se vêtir de lumières y compris dans leurs villes natales. Pourtant quand ils le font  c’est avec une vraie réussite,…

JEUX DE CUBES JEUX DE DUPES

Image

TOUS EN SCÈNE

Image
Garth Jennings

"Tous en scène" commence exactement de la même façon que le film d’Édouard Baer "Ouvert la nuit" : le directeur de théâtre, en manque d'argent, fuit ses créanciers pour chercher des solutions. Mais là où Edouard nous balade dans un Paris nocturne et interlope, Buster Moon vit sous les palmiers de Los Angeles et le grand soleil.
Pour relancer son théâtre Buster Moon a une idée : organiser un concours de chant. Son meilleur pote, dont la famille est pleine de fric, lui dit que c'est une super mauvaise idée. Mais Buster y croit et se lance à fond, aidé de sa secrétaire très âgée.
Une bonne soirée ciné, des personnages drôles et attachants, une excellente bande son. Les enfants rient aux éclats, bref un très très bon dessin animé! A voir aux Toiles du Moun !

LES FAUX BRITISH

Image
Alors que les spectateurs attendaient que la pièce commence, le manteau de la cheminée du décor ne cessait de tomber, et la manutentionnaire essayait désespérément de le recoller, amenant des accessoires divers et variés, remplaçant le tableau du maître de maison par le portrait d'un chien...
Au bout d'un moment on a compris que cela faisait partie de la mise en scène, et que la bricoleuse maladroite était une actrice!
Et puis tout s'est enchaîné, l'assassinat, avec ce macchabée ne cessant de bouger sa main afin qu'on ne lui écrase pas les doigts, les suspects, tous plus colorés les uns que les autres (rouge, vert, bleu, noir) et l'arrivée de l'inspecteur, dans un magnifique costume jaune!
Puis les rideaux sont tombés, les trophées de chasse se sont décrochés, la pendule s'est allongée sur la banquette, tout partait à vau-l'eau, tandis que les acteurs se démenaient pour essayer de finir la pièce avant la chute finale.

Cette pièce n'a pas volé …

BONNE ANNÉE AUX ST PIERROIS...

Image

LAÏCITÉ CATHOLIQUE

Image

HERMANAS CARONNI

Image
Navega Mundos

 Les sœurs jumelles Gianna et Laura ont enchanté le public du Théâtre du Péglé lors d'un concert placé sous le signe du voyage.
Si de leur Argentine natale il reste les milongas lentes ou rapide, le tango et une certaine forme de nostalgie, elles rendent hommage aux anciens, Atahualpa Yupanqui avec une berceuse qui invite Ravel, et Georges Brassens pour un "je me suis fait tout petit" tout à fait inédit.
Nous parlant de Gabriel Garcia Marquez, elles nous ont conseillé la lecture de "Cent ans de solitude" dont je suis à peu près sûre que plus de la moitié du public l'avait déjà lu (oui on voit toujours les mêmes aux vernissages et aux concerts, on fini par se connaitre!), et d'où elles ont tiré la chanson "Macondo". Une référence également à Rilke pour "la mélodie des choses".
On a eu une chanson sur une fille qui quitte la campagne pour la ville, et une qui quitte la ville, comme elles ont quitté Lyon et Paris pour s&…

LÉOPOLD KRETZ EXPOSITIONS

Image
Musée Despiau-Wlérick




Monsieur Bayard représentait à la fois la Maire G.Darrieussecq qui était au vœux de Saint Pierre du Mont, et Chantal Davidson qui était aux Antipodes. Monsieur le président de la Société des Amis du Musée Despiau-Wlérick, Christophe Richard le conservateur, et tout à droite la restauratrice qui a fait un boulot fabuleux et méticuleux, car les œuvres étaient dans un sale état, avec parfois 50 ans de poussière accumulées!
Léopold Kretz "autoportrait "









Les sculptures restaurées de l'atelier Kretz sont visibles du 21 janvier au 18 juin 2017.
Les "dessins d'ateliers" seront exposés du 21 janvier au 15 avril 2017. (je mettrais aussi quelques photos)

ADIEU TRIBUNE DU LOUSTAU

Image

IL A DÉJÁ TES YEUX

Image
Lucien Jean-Baptiste



Paul et Salimata, un couple de fleuristes, sont heureux et retapent une jolie maison. Mais un jour le coup de fil tant attendu leur annonce que c'est bon : un bébé est disponible à l'adoption.
Un petit blanc/blond. Eux sont noirs et ravis. Mais l'entourage, autant les voisins, les amis, que la famille, réagit d'une étrange façon !

J'adore les films de Lucien Jean-Baptiste ! Il a une façon qui n'appartient qu'à lui de nous montrer sa vie d'antillais dans une France où on a tous des clichés, les blancs sur les noirs, les noirs sur les blancs, etc...
Les acteurs sont épatants, Aïssa Maïga en tête, Zabou en fonctionnaire coincée et persuadée que son point de vue est le bon, Michel Jonasz toujours aussi sympathique (et encore une fois dans un film de Lucien Jean-Baptiste).
Vincent Elbaz joue le rôle du bon pote complètement décalé, mais bon sang qu'est-ce qu'il m'a fait rire. Et Delphine Théodore la fille qui pourrait être amou…

IL N'EST PAS INTERDIT D'INTERDIRE

Image

Cartel de Samadet

Image
La Peña Al Violin a annoncé le cartel de la Féria de la Faience
Elle se déroulera le 19 mars
les toros seront de la ganaderia Ignacio Lopes Chaves
Le cartel novilleros est 100% français
Au paseo défileront,
Andy Younès
Tibo Garcia
Adrien Salenc
un effort sur les tarifs , en particulier en direction des jeunes et des samadetois a été consentie par les organisateurs.


Remise du chèque du festival de Samadet. L'Aficion a du coeur.

Image
Les aficionados sont des gens sympas , parfois râleurs, passionnés, passionnants et surtout sensibles. Ils sont sensibles à la beauté d’un toro combattant dans une arène, à la beauté du geste d’un torero. Ils sont encore plus sensibles au sourire d’un enfant. Certains « pitchounes » souffrent parce que malades .  Plusieurs initiatives ont été lancées l’an dernier par des aficionados dont deux festivals dans notre région (Gamarde et Samadet) La course de Gamarde organisée pour les enfants cardiaques par Manu Mendes a permis de récolter 3000 euros. A Samadet, le torero nîmois Marc Serrano, avec l’aide de la Peña Al Violin,  a organisé un festival qui a permis de récolter 4075 Euros..
Serge Dupouy a remis cette somme à Madame Brousse et ses collègues infirmières et aides soignantes, bénévoles de   l’Association de Pédiatrie et de Puériculture Montoise (asso-pediatrie-neonat@ch-mt-marsant.fr). Cette association regroupant des professionnels médicaux et non médicaux  a pour but de contribuer …

VINOTHÉRAPIE POUR TOUS

Image

LOS MAÑOS A LOS TOROS

Image
José Luis Marcuello de la ganaderia Los Maños sera l'invité de la peña
le samedi 28 janvier 2017 à 19h30.


Les premiers arrivés auront des places assises, venez nombreux!

OUVERT LA NUIT

Image
Édouard Baer


Luigi est directeur du Théâtre de l’Étoile. Il jongle entre les promesses qu'il ne tient pas, les gens qu'il engage, les femmes, les filles, les animaux, les stagiaires, les amis, copains, connaissances...
La veille de la Générale, les comédiens, pas payés depuis deux mois menacent de faire grève, tandis que le metteur en scène japonais veut un vrai singe et pas un type déguisé.
Luigi/Édouard Baer va passer une nuit à essayer de concilier tout le monde, à chercher de l'argent et à boire des coups dans Paris...

Si vous n'aimez pas Édouard Baer, inutile d'aller voir ce film! Ce n'est qu'une ode à l'invitation, à la balade, à la rencontre, à l'improbable, bref à ce qui fait le charme de l'acteur, même si parfois cela semble pénible à supporter.
Audrey Tautou est là pour remettre le train sur les rails, et Luigi déraille souvent. Sabrina Ouazani est superbe dans ce rôle de stagiaire/accompagnatrice et témoin de cette folle cavale.
Les sec…

LE REPAS DES AÎNÉS

Image

CONCOURS DE NOUVELLES DE MUGRON

Image
La Peña Mugronnaise organise le 17ème concours des nouvelles taurines dont les prix seront décernés à l'occasion des Pâques Taurines à Mugron le lundi 17 avril 2017. Ce concours, le 1er en son genre puisqu'il fut créé en 2001, est le seul à récompenser des textes consacrés à 2 formes de tauromachie : la corrida et la course landaise.
L'auteur de la meilleure nouvelle se verra attribuer un montant de 700€, le 2ème recevra 300€ et le 3ème recevra 100€.
Un prix spécial jeunes pourra également être décerné aux candidats de - 18 ans.
Les 3 meilleurs textes ainsi que les 3 suivants seront publiés dans le recueil édité chaque année par la Peña.

Pout tout renseignement vous pouvez nous contacter par mail : pena-taurine-mugronnaise@wanadoo.fr


TOURNAGE DU FILM "CAMPING 4"

Image

MUSIQUES ÉCLECTIQUES

Image

AMBIANCE AU CONSEIL MUNICIPAL

Image
Lors du Conseil Municipal de Saint Pierre du Mont d'octobre 2016, le Maire a coupé par trois fois le micro d'un conseiller municipal d'opposition :


Bilan 2016 : le paradoxe des novilladas piquées et non piquées

Image
Tout d’abord meilleurs vœux à notre révérée rédactrice en chef et à vous tous, qui de plus en plus nombreux, lisez les articles, en particulier taurins, des Chroniques du Moun.
Les photos sont de Laurent Larroque, Romain Tastet, Matthieu Saubion et Nicolas Couffignal
Difficile de commencer un bilan de la temporada 2016 dans le Sud-Ouest sans avoir une pensée pour les trois toreros morts en piste, El Pana, Renatto Motta et Victor Barrio. La tauromachie est une fête mais c’est aussi un drame. Si les morts du Pana et de Victor Barrio sont injustes comme toutes les morts accidentelles, celle du jeune péruvien est scandaleuse. Comment peut on organiser, à notre époque, des corridas sans assistance médicale, à 200 km de routes sinueuses d’un hôpital  et laisser se vider de son sang un être humain sans être capable de lui prodiguer le moindre soin ? Ne nous réjouissons pas trop quand nos toreros en mal de contrats s’expatrient vers ces arènes taudis de la Cordillère des Andes. La passion et le…