Articles

Affichage des articles du mars, 2016

A Mugron : Aguado débouche le flacon.

Certains le Lundi de Pâques recherchent des œufs, les aficionados eux se rendent à Mugron pour y déguster l’omelette et assister à la première novillada piquée outdoor  de la temporada. Les jeunes organisateurs mugronnais ont choisi cette saison de programmer l’élevage portugais de Murteira Grave .Après des fortunes diverses dans les arènes françaises ces dernières années (bonne novillada à Parentis, déceptions à Vic et Saint Perdon), le retour de cette ganaderia était très attendu La ganaderia portugaise est elle aussi en pleine reconstruction. Le lot de ce lundi était très typé Jandilla .  Parfois faibles au début, discrets au cheval ,la plupart sont allés à mas et se sont révélés nobles  avec parfois un peu de piquant . L’ensemble a été intéressant sans que l’on retrouve l’émotion transmise autrefois par ceux que l’on appelait les Miuras portugais  et qui aujourd’hui se  sont comportés en toros de troisième tercio type Fuente Ymbro. Hasard ou évolution regrettable, l’avenir nous l…

A Aignan Cesar Valor Valencia a encore triomphé

Image
Photos Laurent Larroque

Jean Pierre Coffe, qui vient de nous quitter, aurait comparé Nîmes à un Mac-Do, nous expliquant que la programmation taurine y est de la « merde ». En grand épicurien, il nous aurait parlé d’Aignan comme d’un de ces petits restaurants du Gers où les organisateurs savent conserver le parfum d’une corrida authentique. En 2016 la bande à Thierry et Paul sont revenus à un cartel de toreros « vaillants » tout en continuant à expérimenter des élevages « sérieux » en phase de renouveau. Après les Concha y Sierra de l’an passé, ils ont fait appel à la ganaderia du Marquis d’Albaserrada Certes tout ne fut pas parfait. L’élevage est en reconstruction et seul le dernier toro a eu un comportement intéressant pour le mayoral. Mais son combat face au monstre de courage et de sincérité qu’est Cesar Valencia restera dans les mémoires. Lors de la présentation des cartels, Fabrice Torrito s’était lassé aller à prédire le comportement de ses toros.

Il avait annoncé le 32 comme l…

Analyse comparée des deux non-piquées du week-end Pascal.

Image
Photos de Laurent Larroque
Le week-end pascal a vu Baptiste Cissé et Adrien Salenc affronter des erales d’origines différentes, Marquis de Domecq et Pedrajas à Aignan et Miranda de Pericalvo/Luis Algarra à Mugron. Si la répétition des toreros peut finir par lasser, la comparaison des performances des toreros en fonction des encastes n’est pas dénuée d’intérêt.

Côté bétail, c’est l’encaste Pedrajas qui a remporté la compétition avec l’excellent novillo de l’Astarac sorti en troisième position à Aignan. Les Alma Serena ont, par leur complexité, obligés les toreros à mesurer le chemin qu’il leur reste à faire. Les Camino de Santiago plus nobles, ont permis de réciter les gammes.
Adrien Salenc n’a plus rien à prouver en non piquée. Face à des novillos faibles (Camino et Alma Serena), il se laisse aller à une tauromachie « spectaculaire » mais qui résulte soit  heurtée, brouillonne  ou bien transmet peu car on perçoit trop la facilité compte tenu de l’expérience du torero.
L’élève de la fo…

MÉDECIN DE CAMPAGNE

Image
Thomas Lilti


Jean-Pierre est médecin de campagne. Tous les jours il va à la rencontre de ses patients, qui vivent dans des fermes, des villages. Il les connait tous et connait tout.
Mais Jean-Pierre est malade, une tumeur au cerveau, et son docteur lui ordonne de se reposer, de trouver un remplaçant. Comme Jean-Pierre se croit irremplaçable, c'est le docteur Norès lui-même qui lui envoie une médecin de l'hôpital, qui, avant de faire ses études a été infirmière pendant dix ans.
Jean-Pierre commence par lui poser quelques pièges, qu'elle va déjouer, avant de séduire elle aussi la population.

En filigrane de l'histoire se profile les déserts médicaux, les maires qui veulent faire des maisons médicales pour leurs administrés, de l'hôpital indispensable mais loin, bref des problèmes bien actuels.
Lors de l'affrontement entre le docteur et sa remplaçante j'ai parfois pensé à "la permission de minuit" où le docteur Vincent Lindon ne voulait pas se faire r…

BALADE A MENASSE

Image
le chant des grenouilles



Le petit goûter tranquille...

Pas de baignade, mais un bain de soleil

Les gens qui crient "elle est là !" ou "je l'ai trouvé !"
Parcours d'orientation

REMISE DES PRIX DES CONCOURS DE NOUVELLES ET PEINTURES

Image
de Saint Pierre du Mont
Beaucoup de spectateurs pour cette remise de prix !
Monsieur le Maire, Joël Bonnet et l'adjointe à la culture Delphine Salembier.
Le tableau de Véronique Bouches a remporté le prix du public

Martine Caballero exprime la palette des milles couleurs des sentiments du jury.
Annie Rodriguez procède à la lecture d'une partie de sa nouvelle. 
Monsieur Bonnet rappelle que c'est Madame Rodriguez qui a créé le concours de nouvelles, et il est heureux de lui remettre un prix, puisqu'elle a brillamment participé !
Anthony Clément, de la Librairie Caractères, invite les auteurs à publier, et à écrire davantage !

Les trois gagnants du concours de nouvelles
premier prix : Irène Baudry (à droite) 2ème prix : Patrick Sauwens 3ème prix : Annie Rodriguez (à gauche)

Les gagnants du concours de peintures,  adultes et adolescentes.
Les membres de "Saint Pierre du Mont Ensemble Préparons l'Avenir" avec une des lauréates du concours de nouvelles : Annie R…

Embarquement et débarquement des novillos de Murteira Grave Pâques Taurines lundi 28/03/16 à Mugron

Image

Présentation des cartels d'Aire sur Adour

Image

Présentation des novillos de la concours de Saint Perdon

Image
Saint Perdon est ce village d'irréductibles gaulois qui organisent chaque année dans les arènes du Plumaçon, une novillada  concours.
Ce samedi, ils ont présenté à leurs partenaires, à la presse et aux aficionados les utreros retenus pour la 4ème édition . L'affiche est intéressante car elle permettra de voir en piste des élevages connus et d'autres moins et surtout des encastes différentes.

Chaque élevage et chaque encaste a fait l'objet d'une présentation complète et très pédagogique à base de diaporamas par Thomas Thuries le grand druide spécialiste de l'élevage des toros bravos.

Ensuite les grands chefs du village et de la peña sont montés sur leur bouclier, pardon sur l'estrade, pour présenter l'affiche officielle .

La soirée s'est finie par un repas avec bien entendu du sanglier. J'ai vérifié, il n'y avait pas de barde suspendu dans les arbres autour de la salle polyvalente de Saint Perdon.



LES DÉLICES DE TOKYO

Image
Naomi Kawase

Dans une petite échoppe de dorayakis (petits pancakes fourrés de pâte de haricots rouges) trois destins se croisent : Tokue la vieille dame qui connait une recette délicieuse, Wakana la jeune étudiante, et Sentaro le vendeur qui ne sourit jamais.
Sous les cerisiers en fleurs se cachent bien des tourments, la solitude de la jeune fille, l'accident qui a brisé la vie de Sentaro, et Tokue, qui a vécu recluse presque toute sa vie, dans un sanatorium qui n'a ré-ouvert ses portes qu'en 1996... Pour découvrir leurs secrets, allez voir "An" (le titre original qui désigne la pâte de haricots rouges) Un film magnifique, lent, qui donne envie de manger des dorayakis. L'autre film japonais que j'adore est "Tampopo"qui raconte la recherche de la meilleure recette de soupe de nouilles au poulet. Le Japon, l'autre pays de la cuisine !

DIEUMERCI on a tous des rêves de gosse

Image
Lucien Jean-Baptiste
En prison, Dieumerci se passionne pour l'art dramatique. A sa sortie, sur les conseils d'un éducateur, il décide de passer le concours d'une école de théâtre. Mais le trimestre est payant, et le futur élève de 44 ans a déjà des dettes à rembourser. Il décide courageusement de bosser sur des chantiers en intérim, et s'installe dans une chambre d'hôtel tenue par des hindous qui pratiquent une tarification étrange.
Tout pourrait bien se passer, sauf au cours, où on le fait bosser avec un élève tire au flanc, qui ment à son père qui le croit en fac de droit, et dont pas grand monde ne veut, tant il est imbu de sa personne...
Lucien Jean-Baptiste reprend Firmine Richard comme mère tout comme dans "la première étoile", et Michel Jonasz comme avocat (et plus comme loueur de chalet). On retrouve des traces de cette culture martiniquaise dans les prières incessantes de cette mère un brin envahissante, mais bon, mis à part une scène avec Baptis…

Parlons toros MURTEIRA GRAVE

Image

Dimanche 24 avril 2016 : BOLSIN DE BOUGUE

QUALIFICATIONS à 9h30
Vaches de Camino de Santiago (ganadéria de Jean-Louis Darré)
Jean-Baptiste MOLAS, ET La Gallosina Puerto de Santa MariaFernando del ROCIO, ET de CamasAntoine MADIER, CTF de NîmesJuan-Antonio ROMERO, ET de Colmenar ViejoEl AZABACHE, ET d'ArlesCristobal REYES, Jerez de la FronteraRafael de LUCAS, ArlesRocio ROMERO, CordoueDavid SALVADOR, ET de SalamanqueClément HARGOUX, ET Adour Aficion
FINALE à 17h00
5 novillos de Don José CRUZ de Salamanque pour les trois novilleros sélectionnés le matin par un jury composé des représentants des villes citées ci-dessous.
Le vainqueur aura des contrats dans les villes de BAYONNE, DAX, MONT de MARSAN, PLAISANCE DU GERS pour une novillada sans picador de la temporada. (Et éventuellement tous se feront remarquer pour des contrats dans d'autres villages.)
ENTRÉE GRATUITE LE MATIN, venez nombreux en famille !

Très belle seconde journée taurine à Samadet pour la Féria de la Faïence

Image
L'ensemble des photos est de Philippe Latour C'est le matin que se forge l'Aficion
C’est devant des gradins bien remplis d’aficionados du Sud-Est du Sud-Ouest que l’Ecole Taurine Adour Aficion de Richard Milian s’est produite à Samadet.

Face à une vache de la ganaderia Dargelos (origine Adelaïda Rodriguez), noble mais faible sont sortis Dorian, Yon, Jules, Juanito, Clément , Tristan et le nîmois Antoine Saroul. On retiendra les prestations de Jules et Yon  et la planta torera de Tristan.
La seconde vache (même origine) est sortie très compliqué . Elle a permis de mettre en évidence les qualités de lidiador de Dorian .


Pour finir une vache née chez Dargelos , d’origine Banuelos a permis à Juanito de réalise de bonnes séries et à Tristan de nous offrir une demie véronique très Morantiste.
Ce sont succédé ensuite devant la vaquilla trois jeunes débutants et quelques membres du public dont notre confrère le photographe Yves Porras. Philippe Latour nous a confirmé qu’il s’entraî…