Articles

Affichage des articles du 2017

RENDEZ-VOUS AVEC GILLES KERLORC'H

Image
La médiathèque de Saint-Sever, sise au quartier Péré, avait convié Gilles Kerlorc'h a raconter ses aventures lors du dernier vendredi de l'année. 
Une vingtaine de personnes étaient donc réunies afin d'écouter les descriptions des différents lutins locaux. Plus de mille sont "recensés" en France (je n'ai pas les statistiques de l'INSEE) et vous trouverez tout dans "lutineries" écrit et illustré par Gilles Kerlorc'h.

Puis on a parlé de chasse au trésors. Trésors mythiques, enterrés au fond des puits, trésors des galions espagnols et portugais échoués sur la côte Atlantique. Pièces trouvées dans des chaudrons emmurés retrouvé par des enfants grugés par des ouvriers de chantier. Pièces lavées par les courants marins et déposées sur les plages.

Une télévision locale était venue filmer Gilles et un ami à lui quand il partent à la recherche des bateaux dans l'Adour, ils nous l'ont projeté. Pirogues, galupes, gabarres... Bien des trésors d…

Bilan de la temporada 2017

Image
Noël passé, vient le temps des bêtisiers et des rétrospectives. Peu enclin à me gausser des maladresses des uns et des autres, je me contenterai de revenir en quelques lignes sur ce qui m’a marqué lors de cette temporada 2017 dans le Sud Ouest.
Je laisse aux statisticiens le bilan comptable des courses organisées, des contrats signés et des oreilles coupées pour livrer aux lecteurs des Chroniques du Moun mes coups de cœur, mes déceptions, mes coups de gueule et mes espoirs. L’exercice est moins contraignant mais est plus contestable. Il est inévitablement faussé par mes partis pris, mes certitudes et même mes incompétences. Ce bilan n’engage que moi mais je l’assume totalement. L’année 2017 a  été marquée par la mort, à Aire, d’Ivan Fandiño. Au-delà des hommages rendus, cette tragédie est là pour nous rappeler que la corrida est une transposition théâtrale de la vie avec ses moments d’euphorie, de fête mais aussi de douleur et de souffrance. Cela nous ramène au sérieux qui doit préside…

L'ABATTAGE RITUEL DE GEORGES MASTROMAS

Image
d'après Denys Kelly


Cette pièce raconte la vie, depuis sa conception jusqu'à la vieillesse de Georges Mastromas, homme d'affaire multimilliardaire. Comment il réussi, comment il fini seul.
Comportant néanmoins quelques longueurs, cette pièce contemporaine, parfois drôle, souvent cruelle, mise en scène de façon originale, avec les récitants qui prennent la place des différents personnages, n'a pas laissé indifférent! Les gens discutaient ferme à la sortie, certains n'ayant pas aimé, d'autres si...
Les acteurs sont vraiment incroyables, surtout le rôle principal, dont le visage anguleux me faisait penser à Hippolyte Girardot jeune.
La décoration épurée réduite à des modules à roulettes était particulièrement astucieuse. La mise en situation des personnages aux masques d'animaux ajoutait une touche de saugrenu qui m'a bien plu.
Bref j'ai passé une bonne soirée !!!
Et pour vous : "Bonté ou lâcheté?"



LA CRÈCHE DES MIGRANTS

Image
La crèche de Noël visible à la Rotonde de la Vignotte,
près de la Villa Mirasol
le dimanche 17 décembre du samedi 23 au dimanche 31 décembre
les vendredi 5 et samedi 6 janvier
de 17h à 19h

Entrée libre
Une collecte est organisée au bénéfice de l'accueil des migrants dans les Landes














 Le sculpteur, Bernard Sournia a fait un beau discours, racontant qu'on lui avait confié ce projet de crèche, et lui a plutôt l'habitude de projets profanes. Puis en actionnant la zapette de son téléviseur, il a vu une longue file de migrants dans les Balkans. Alors il a pensé à un verset d'Isaïe :" le peuple qui marchait dans la nuit, a vu une grande lumière, sur ceux qui habitaient au pays de l'ombre et de la mort, une lumière a brillé."
Au fond nous sommes tous des migrants, qui voyageons dans cette vie. Il voulait également abriter Marie, Joseph et l'enfant Jésus dans une sorte de cahute comme on peut en voir à Calais par exemple, mais le temps lui a manqué pour l&…

SEMIANYKI : LA FAMILLE

Image
Semianyki ça veut dire "la famille" en russe. Ce sont des clowns. Ils racontent l'histoire d'une famille de 4 enfants, la maman enceinte, et le père qui veut partir.
Tout le monde a eu l'air d'adorer ce spectacle. J'ai trouvé ça tellement chiant que j'ai dormi.
Grandiose final qui laissera un super souvenir aux personnels du nettoyage. Quoique le papier ça brûle bien...







LA DERNIÈRE DANSE

Image
Amoureuse de la voix de Michel Sardou depuis mes dix ans, mes parents ayant acheté l'album "la maladie d'amour", ce qui nous changeait de Luis Mariano, je n'allais pas louper sa dernière tournée chantante! Le Zénith était complet, il y avait même des jeunes! Je n'ai pas osé leur demander s'ils étaient là car leurs parents n'avaient pu venir, mais ils avaient l'air contents, ils ont filmé, photographié avec leurs smartphones, mais pas trop chanté.

Michel Sardou avait l'air en forme, sincèrement content d'être là. Il était entouré d'une quinzaine de musiciens, dont les deux tiers étaient des femmes. Quatre choristes, dont un homme.

Il a interprété :
Io Domenico
Le France
Vladimir Ilitch
L'aigle noir
Les vieux mariés
La fille aux yeux clairs
My way, avec sa mère
Femme des années 80
Il était là
Afrique adieu
et un medley de chanson de jeunesse "en chantant, le rire du sergent, les bal populaires" disant que là, il glissait vers le ge…