Articles

Affichage des articles du septembre, 2016

BODEGA DU MARQUES DE RISCAL

Image
L'hôtel du Marques de Riscal vu d'El Ciego  La rose décorative aujourd'hui, mais qui autrefois permettait de détecter les maladies de la vigne.

 Une partie du groupe dans les vignes

 L'ancienne maison du Marques de Riscal, et le coté de l'hôtel
 Les futs attendant la vendange 
 Quelques tonneaux de stockage, en chêne français


Le cœur de la bodega, où sont stockés TOUS les millésimes depuis la création.  Quand Frank O Gery est venu pour le projet d'hôtel, on lui a offert une bouteille de son année de naissance : 1929.


 Embouteillage
 Dégustation




"L'éclat de l'édifice de Frank O Gery qui abrite l'hôtel, allié à la richesse du paysage et aux installations de Màrques de Riscal offre un cadre exceptionnel pour vivre une expérience unique et incomparable dans un endroit fabuleux : Ciudad del Vino, la cité du vin."

Les Dolores Aguirre à Vic, que les absents ont eu tort!

Image
Que les absents ont eu tort………. ! (Avec les photos de Matthieu Saubion) Après cette journée vicoise, ma plume hésite entre deux encriers. Celui des Chroniques râleuses pour vitupérer contre les absents et en particulier les toristas. Mille personnes, invités compris, à Vic pour une novillada avec des Dolores Aguirre, vous savez l’élevage de Cantinilllo, c’est incompréhensible. Je pense que certains soient fatigués par la saison, ruinés par les impôts et la rentrée scolaire. Mais que l’Aficion soit frappée en aussi grand nombre par un burn out de fin de saison, quelle tragédie ! Mais que fait donc le Ministère de la Santé ? L’autre plume, celle des Chroniques heureuses, m’incline à écrire   le plaisir que les Aficionados présents ont pu ressentir lors de cette très intéressante novillada des Fêtes de la Saint Matthieu.
Les Dolores Aguirre ont fait preuve de cette diversité et de cette qualité de comportements qui font que l’on peut rester presque trois heures sur les gradins sans voir pass…

LES TROPHEES DES SPORTIFS

Image
de Saint Pierre du Mont
 Je précise bien le nom du village, car avec la musique inaugurale, on aurait plutôt cru assister au Superball. La cérémonie n'a pas commencé après le traditionnel quart d'heure landais, mais après ce qu'il faut bien appeler la demie-heure de retard. 
 Après un discours aussi long que creux (sport, sportif, équipe et tout les poncifs qui vont avec, y compris l'inédit "journée quotidienne"), le maire a enfin passé le micro à Jeanot l'animateur.
J'ai failli oublier le "l'important c'est de gagner et de s'amuser". Rip Marquis de Coubertin !!!












Voilà, c'était sympa pour les sportifs, et après j'ai filé sans attendre la fin, ayant d'autres chats à fouetter!

MONASTERE SANTA MARIA LA REAL de NAJERA

Image
Extérieur du Monastère de Najera



Porte Charles Quint Nommée ainsi par les moines bénédictins en remerciements
des aides reçues pour la construction du monastère.

  Demi-coupole parée de caissons peints construite en 1594  Porte en noyer de style plateresque
Tombeau renaissance des Manrique de Lara, ducs de Najera et comtes de Treviño
 Retable réalisé vers 1690 par Francisco de la Cueva et Mateo de Rubalcaba

 Tombeaux des infants et couvercle du tombeau de Blanche de Navarre






 La légende raconte qu'en l'an 1044, le Roi Don Garcia était venu chasser. Il aperçut une perdrix, et lança