Articles

SARAH MC COY

Image
Les superlatifs ne manquent pas quand on sort d'un concert donné par Sarah Mc Coy: personnage, ébouriffante, ogresse, présence envoûtée, sacrée voix, soul fracassée!
Elle chante, elle parle (français) elle rit (beaucoup) joue la sorcière ou la méchante, et rit encore! Un jour une fillette lui a demandé si elle était possédée : elle a dit "oui, et à la fin du concert je vais te vomir dessus" avant d'éclater encore une fois de rire. Parce qu'au fond Sarah Mc Coy est une gamine de 35 ans à peine.
Sa mère lui demandait "quand l'amour?" elle lui répond que la mort viendra avant! Mais elle a fait une chanson pour s'aimer soi, car il faut être l'amour de sa vie, sinon c'est mal barré. Puis elle parle de la France, où elle est passée quand elle était jeune; si libre. Elle a mangé un canard, elle dit "un connard" et elle rit.
Bref c'était une sacrée soirée, enfin après-midi! Et mis à part JM qui ronchonnait "ça ne m'a pa…

FOIRE AUX SOLUTIONS VERTES organisée par le journal Sud-Ouest

Image
Le stand de l'AMAP du MOUN





NOUVELLES ESPÈCES DE COMPAGNIE

Image
Photographies de Suzanne Lafont
Musée Despiau-Wlérick
15 février-24 mai 2020
du mercredi au dimanche
10h-12h et 14h-18h


Pour créer son œuvre l'artiste a déambulé dans onze communes de l'agglo de Bordeaux, baptisant ses trouvailles du nom des rues où elles les a cueillies. Réalisant un herbier de ce qu'on a coutume d'appeler "mauvaises herbes", ces rescapées, ces rebelles du goudron béton s'exposent à nous dans toute leur beauté et leurs couleurs.
Ce projet est le fruit d'une coproduction avec Bordeaux Métropole dans le cadre d'un protocole de coopération.










SEXTAPE : et dans le MARSAN ?

Image

BROTHERS IN IDEALS The Inspector Cluzo

Image
Concert de The Inspector Cluzo un peu particulier, puisque nous étions assis! Et puis l'acoustique, et davantage de musiciennes, Eléonore et Mélody + un pianiste. Mais toujours le talent, la musique, les belles voix de Laurent, le jeu de bras de Mathieu et son déhanché aussi...
Penser global, consommer local, éviter de faire chier des gens à l'autre bout du monde, ça je crois que j'ai compris. Les chansons parlent du voisin d'à coté leur ferme dans son champs. Du papi qui accueillait leurs premières répet' et il devait trouver que ça faisait du bruit. De l'oncle qui est resté le dernier dans la vieille maison. Je n'ai pas compris toutes les paroles, parce que je suis bilingue, mais avec l'espagnol, pas l'américain. Il faudrait soutitrer les concerts, comme l'opéra. Ou bien mettre les traductions en français dans la pochette du disque (je sais je suis chiante). Ah du coup, le nouveau disque est sorti, pour retrouver la belle ambiance de ce conce…