DIEUMERCI on a tous des rêves de gosse

Lucien Jean-Baptiste

En prison, Dieumerci se passionne pour l'art dramatique. A sa sortie, sur les conseils d'un éducateur, il décide de passer le concours d'une école de théâtre. Mais le trimestre est payant, et le futur élève de 44 ans a déjà des dettes à rembourser. Il décide courageusement de bosser sur des chantiers en intérim, et s'installe dans une chambre d'hôtel tenue par des hindous qui pratiquent une tarification étrange.
Tout pourrait bien se passer, sauf au cours, où on le fait bosser avec un élève tire au flanc, qui ment à son père qui le croit en fac de droit, et dont pas grand monde ne veut, tant il est imbu de sa personne...

Lucien Jean-Baptiste reprend Firmine Richard comme mère tout comme dans "la première étoile", et Michel Jonasz comme avocat (et plus comme loueur de chalet). On retrouve des traces de cette culture martiniquaise dans les prières incessantes de cette mère un brin envahissante, mais bon, mis à part une scène avec Baptiste Lecaplain qui caricature tout ce qu'on dit des martiniquais, après on n'en parle plus. Si l'histoire est un brin moins émouvante que "la première étoile", elle vous divertira tout de même à coup sûr!




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

YHANN KOSSY & LUCAS VERAN

Chroniques taurines d'une petite Madeleine

Bilan de la temporada 2017