CHOCOLAT

de Roschdy Zem


La véritable histoire du 1er Noir connu en France et oublié depuis : le Clown Chocolat.
Mais personne n'a oublié le dicton "je suis chocolat". Chocolat il le fut de diverses façons et pour de multiples raisons.
Né esclave à Cuba, il fait la traversée avec un basque qui l'a acheté à sa famille. Une fois à Bilbao, comme les enfants de son maitre étaient cruels, il s'enfuit. Quand il est repéré par un cirque, sa vie change, il joue tous les soirs le cannibale de service et s'amuse.
Puis la rencontre avec le clown Footit, qui lui aussi cache bien des choses, notamment son homosexualité. Mais le XXème siècle va commencer, et les gens veulent de la nouveauté.
Ensemble ils quittent le cirque des "Thénardiers" (qui s'appelent Delvaux) et vont à Paris où ils rencontrent un succès sans précédent.
Hélas là où Chocolat jouait sa maigre paye aux dés avec les autres artistes de cirque, il se retrouve à jouer des fortunes au casino clandestin tenu par la Mafia Corse...

C'est franchement bien, Omar Sy et James Thierrée sont formidables, sans oublier Noémie Lvovsky et Frédéric Pierrot qu'on a d'avantage l'habitude de voir dans des rôles sympathiques.
Mais c'est triste, car si Chocolat est admis dans la société de l'époque comme clown, on ne veut ni le voir au théâtre "sérieux", ni comme un homme égal aux autres.
L'histoire s'achève à Bordeaux, mais visiblement l'équipe n'a pas jugé utile de faire le déplacement dans cette ville, dont on ne reconnait rien, ni les arbres, ni le fleuve doré, ni la belle lumière.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

YHANN KOSSY & LUCAS VERAN

Chroniques taurines d'une petite Madeleine

Bilan de la temporada 2017