dimanche 6 août 2017

CHANSON ET MOTS D'AMOU

 Les plus gros concerts sont dans les arènes
d'Amou, très jolies à l'ombre des platanes.

 J'ai trouvé un pass par terre, alors je vais m'éclater!

 La belle Véronique Hermann-Sambin avec une bénévole de l'organisation

 Jean-Yves d'Angelo et Michel Jonasz à la balance.


 Concert de Véronique Hermann-Sambin, jazz créole, français, anglais.


 L'instrument est un wash-board, venu de la Nouvelle-Orléans.
Elle en joue avec des dés à coudre au bout des doigts.

 Un élu venu en voisin avec son épouse et l'organisatrice du festival.
 Michel Jonasz en concert. 

Michel Jonasz dont je connais les grands tubes, un peu comme tout le monde, n'est pas mon chanteur préféré, mais il a cette aura sympathique due à ses rôles de cinéma où il joue systématiquement les gentils.  Que ce soit dans "la première étoile" ou bien "il a déjà tes yeux", voire "Dieu merci", c'est le gentil. Je me disais donc qu'il fallait le voir en concert. Comme il passait à Amou et que ce n'est pas trop loin, j'y suis allée.
Alors il a interprété quelques unes de ses plus célèbres chansons, et d'autres que je ne connaissais pas. Entre deux, il faisait quelques blagues avec son musicien Jean-Yves d'Angelo, où transpirait la complicité. Il disait qu'il y avait comme un malaise, que les journaux du lendemain allaient dire qu'il était sur le déclin. Il a demandé si dans la salle il y avait des couples qui attendaient un enfant. Non, plutôt des couples dont les enfants attendaient des enfants... Il a embrayé sur le fait qu'il avait vu Edith Piaf en concert et que personne d'autre dans les arènes ne l'avait vu, qu'il avait connu René Coty, voire Vincent Auriol, Zappy Max, le conservatoire de la chanson, Daniel Sorano en Cyrano à la télé, sur la seule chaîne et c'était le bon temps.
Pour une chanson "Hoochie coochie man" son pianiste Jean-Yves d'Angelo a troqué son instrument pour la guitare, et Michel Jonasz a tapé le rythme avec le cajon.
Il a bien entendu fait chanter le public sur "super nana" "joueur de blues" et d'autres, dont à ma grande honte je ne connaissais pas les paroles.
C'était une très bonne soirée, je vous le recommande!

Après le concert il m'a dit qu'il avait tourné "la deuxième étoile", qu'il y avait un tout petit rôle, et qu'il ne pouvait m'en dire plus, car il ne l'avait pas vu!

Grand merci à Albertine!



 Michel Jonasz et Jeanne Rochette, qui a ouvert le festival.

 Jean-Yves d'Angelo et Véronique Hermann-Sambin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire