DOULEUR ET GLOIRE

Pedro Almodovar

Salvador Mallo, réalisateur de films reconnus, a mal au dos, au foie, à la tête, aux genoux, et il n'écrit plus. Il se souvient de son enfance, des femmes du village, surtout de sa mère...

Comme toujours Almodovar nous raconte sa vie, sans toujours savoir où nous en sommes entre réalité et fiction. Comme 2019 est un très bon cru, on prend plaisir à le suivre dans les chemins escarpés de sa mémoire et de ses histoires.

C'est un peu pénible de voir Antonio Banderas se mettre un coussin sous les genoux pour atteindre le placard du bas... vu qu'on a que peu d'années d'écart... Sinon il a toujours autant de charme. Mais celui qui m'a sauté aux yeux, c'est celui qui joue "Federico", un bel argentin du nom de Leonardo Sbaraglia, de l'italien "sbagliere" qui veut dire "se tromper"... Un jour j'irai en Argentine...

En attendant, vous pouvez aller au cinéma, le week-end s'annonce pluvieux!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

YHANN KOSSY & LUCAS VERAN