Rion des Landes : rendez vous de la Jeunesse et de l'Aficion

Arènes de Rion des Landes, dimanche 23 Août
Novillada non piquée « vespérale » des Fêtes  2015

6 erales de Valdefresno, le 5ème  manso, les 1er ,4ème  donnant du jeu, intéressant le 3ème et excellent le dernier. Les trois derniers dans le gabarit rionnais
Adrien Salenc : une oreille, deux oreilles 
Yvan Gonzalez: une oreille, palmas
Juanito : oreille, vuelta
¾ d’arènes
Triomphe de Salenc  spectaculaire, un très bon Yvan Gonzalez, Juanito, en dessous, perd la possibilité au dernier en tuant mal.
(Étant à Maubourguet, merci aux amis, fans des Chroniques, qui m’ont transmis les infos)

Arènes de Rion des Landes, dimanche 23 Août
Novillada non piquée matinale des Fêtes 2015

3 erales d’Antonio Perez  compliqués et donnant peu de jeu pour
Tibo Garcia : une oreille 
Baptiste Cissé: un avis et  silence
Jesus Mejias Garcia : deux avis et silence
Météo clémente
Demi-arène
Le mois d’Août finissant les aficionados se rendent à Rion des Landes pour leur habituel pèlerinage dans la Bilbao des non piquées
 Pour la course matinale, les erales de Montalvo initialement prévus ont été remplacés par des Antonio Perez (même encaste).
Tous nés en Août 2013, ils ont constitué un lot très hétérogène de présentation et de comportement.
Le premier est haut sur patte et léger est un manso querencioso. En le ramenant au centre Tibo Garcia est bousculé  à deux reprises. Après l’avoir bien doublé, le jeune novillero va réussir à maintenir l’Antonio Perez au centre de la piste. La faena la fois technique et    artistique   confirme les progrès du jeune torero.   Le toro dominé, il termine par des passes d’adorño, genoux ployés, d’inspiration Poncienne. Le public demande et obtient une oreille après une entière en place et un descabello.
Le second, sera le plus noble du lot. Baptiste Cissé la banderille avec talent et efficacité. En progrès avec les palos, le tyrossais l’est aussi avec  la muleta. La corne droite du novillo est très bonne, le novillero en profite pour le toréer avec temple. La faena est plus construite que lors des précédentes prestations de l’élève d’Adour Aficion. Toréant avec élégance et domination, il est sur le point de couper  deux trophées. Hélas le torero   perd  les papiers avec les aciers (cinq entrées à matar et trois descabellos), silence pour le torero et applaudissement pour l’arrastre
Jesus Mejias Garcia révélé à Maurrin coupant deux oreilles a déçu. Son eral, très vilain, est très manso et décasté. Le jeune torero la banderille mal, le sera encore plus avec la muleta. Malgré quelques bons   détails, la faena est profilée et manque de dominio. Le toro est maître de la piste et déborde Jesus
Le jeune torero fracasse à l’épée (sept sorties à matar, et un descabello)


Ovation pour Tibo Garcia en quittant le ruedo, applaudissements de soutien  d’un public très aficionado de soutien pour Baptiste et Jesus. Comme les avants après avoir été dominé passent du au joug, le jeune tyrossais va « bouffer » du carreton pour préparer la finale des non piquées de Bayonne.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

YHANN KOSSY & LUCAS VERAN

Chroniques taurines d'une petite Madeleine

Ne pas tuer les toros ou comment tuer la corrida