VICTOR HUGO MON AMOUR

avec Anthéa Sogno et Sacha Petronijevic



Dans un Théâtre du Péglé plein comme un œuf nous avons assisté à la mise en scène des lettres d'amour échangées durant 50 ans par Victor Hugo et Juliette Drouet.
J'avais déjà assisté à la mise en scène des lettres échangées entre Raimu et Pagnol, ou bien entre Yvan Tourguéniev et Pauline Viardot (ah Lambert Wilson, revient!) et j'y avais pris beaucoup de plaisir.

Là je n'ai jamais réussi à entrer dans l'histoire. La passion de Juliette ne faisait aucun doute, ni celle de l'actrice éprise de son rôle.
Hélas Victor Hugo semblait un fantôme sans âme et sans présence.
Quand le noir se faisait, nul applaudissement mais des soupirs (d'ennui pour ma part).
Bref je me suis ennuyée.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

YHANN KOSSY & LUCAS VERAN

Chroniques taurines d'une petite Madeleine

Ne pas tuer les toros ou comment tuer la corrida