Le 11 novembre à Saint Sever ,il y a des toros.


Mercredi 11 novembre Arènes de Saint Sever
Novillada non piquée de la semaine culturelle et taurine

5 erales de Buendia, faibles les trois premiers, encasté le quatrième et intéressant le cinquième pour
Tibo Garcia : Silence après deux avis
Baptiste Cissé : Silence après deux avis
David Salvador : Silence après un avis
Fernando Navarro : Silence après deux avis
Jesus Mejias :deux oreilles
4/10 ème d’arènes
Ciel gris et température de saison
Sortie en triomphe de Jesus Mejias

Les récompenses suivantes sont accordées aux novilleros :
Prix des organisateurs du Sud Ouest partagé entre Cissé et Mejias
Prix de la Peña Jeune Aficion :Mejias
Prix in Vino Veritas pour le meilleur toreo de la main gauche : Mejias

Les organisateurs invitent  le ganadero à saluer.

Il est des lieux où l’on va avec plaisir, d’autres avec nostalgie.
A Saint Sever le 11 novembre  on y va  parce que l’équipe défend des valeurs de la tauromachie qui sont les nôtres et aussi parce que c’est le dernier paseo de la temporada  en traje de luces.
J’ai juste un petit coup de gueule à pousser. Le soleil avait promis de venir, il a joué les Godot. Au lieu de la douceur automnale prévue, nous avons eu droit à un ciel aussi gris que le pelage des erales du jour.

Le lot de Buendia, bien présenté, est sorti complètement dans le type de l’encaste tant au plan physique que comportemental. Trapio, pelage et armures typiques de ces santa coloma, mais aussi une noblesse qui devient soseria quand elle est associée à de la faiblesse. Par contre quand ils ont de la force, ces novillos donnent un jeu très intéressant comme l’ont fait les deux derniers.

Tibo Garcia n’a plus rien à prouver en non piquée .Il passera à l’étage supérieur à Samadet début 2016. Son eral vient dans le capote ce qui permet au nîmois de faire l’étalage de sa maîtrise du capote. Le toro baisse très vite de ton. Faible, il vient au pas dans la muleta et doit être toréé à mi hauteur. Soso, il suit sans conviction le leurre. Le travail de Tibo est très appliqué .C’est bien fait, mais le toro allant très vite à menos, cela ne transmet pas d’émotion. La mise à mort est très laborieuse, le novillero pinche cinq fois avant de placer une entière efficace.

Baptiste Cissé est le novillero qui a le plus progressé cette temporada. Il a ajouté à son élégance naturelle la capacité à dominer ses adversaires. Le second Buendia n’humilie pas et envoie un coup de tête à la fin de chaque passe. Après un bon tercio de banderilles, le tyrossais double le becerro avec classe et autorité. Cité de trop près lors de la première série, celui-ci accroche  la muleta. Prenant plus de distance, le torero embarque le Santa Coloma dans une superbe série de derechazos. Dominateur à droite, mais plus accroché à gauche à gauche l’élève d’Adour Aficion réalise la meilleure faena de sa saison. Hélas la mise à mort avec un gros échec au descabello, ne permet pas à Baptiste de couper les oreilles qu’il avait gagnées muleta en main.

David Salvador vient de Salamanque. Il sera le moins bien servi au sorteo. Son eral très faible, baisse vite de ton. Le jeune torero manque de métier et commet l’erreur de prolonger une faena sans grand intérêt. Comme ses deux précédents collègues, il tue mal.

Le quatrième sera le novillo de l’après-midi. Très encasté, il commence par déborder à la muleta Fernando Navarro. Mais le bicho humilie bien et le jeune andalou a de bons principes .Certes il y a encore des scories, mais le bilan est globalement positif avec de bonnes séries en particulier à gauche .Le garçon est à suivre. Son manque d expérience  lui fait rater par excès de précipitation la mise à mort et il perd tout espoir de couper une oreille.
L’arrastre est fort justement applaudie.

Vu à son avantage à Maurrin et en difficulté à Rion, Jesus Mejias est très attendu par une partie du public. Son eral, comme le précédent, va durer .Il a de la force, de la noblesse mais il n’humilie pas. Après un tercio de banderilles qui est allé à mas, le jeune torero va construire une très bonne faena avec des séries de bon niveau surtout à gauche .Il arriva à compenser le manque de chispa du Buendia. Le public soutient le novillero qui s’engage avec beaucoup de sincérité à l’épée. Son estocade entière et en place est très raide d’effet .Le protégé du club  de Grenade peut promener avec « fierté » les deux oreilles réclamées par le public et accordé par le bon trio présidentiel du jour.

Après la traditionnelle remise des prix, le public quitte satisfait la capitale du Cap de Gascogne.

Cissé, Navarro et Mejias seront trois toreros à suivre en non piquée début 2016 tout comme Tibo Garcia après ses débuts avec chevaux.

.Le matin, une très intéressante capea donnée dans la grandiose "Monumental du cloître des Jacobins" a permis de voir à l’œuvre deux jeunes « futurs espoirs » en la personne d’Ismaël (Salamanque) et Juan (Adour Aficion). 
A oublier les quelques guignols d'animal cross  défilant dans leurs ridicules costumes après avoir posé tels des touristes nippons devant le porche de l'église locale. 

Prochain rendez vous le 22 novembre à Rion avec une fiesta campera dont le cartel est particulièrement attractif. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

YHANN KOSSY & LUCAS VERAN

Chroniques taurines d'une petite Madeleine

Bilan de la temporada 2017