LES CAVALIERS

d'après l'oeuvre de Joseph Kessel


Dans les années 50 en Afghanistan, Ouroz est choisi pour courir le bouzkachi du roi, pour la 1ère fois à Kaboul. Pour cette occasion, son père Toursène, champion invaincu de ce jeu, lui offre son meilleur cheval, Jéhol.

Je ne sais pas ce qu'ont les metteurs en scène, parce qu'à chaque pièce de théâtre ou à chaque concert, on se fait enfumer la tronche! Là les deux bâtons d'encens qui brûlaient avant la représentation ont durablement parfumé l'ambiance.
Nous lever des tabourets pour nous montrer des chevaux, je comprends que ça économise sur le budget, mais dès le début c'est chiant.
Le gars qui chantait, un peu c'est sympa, à la longue je n'en pouvais plus, surtout quand il gueulait.

L'histoire ça va, j'avais vu le film quand j'étais petite et amoureuse d'Omar Sharif. La mise en scène était astucieuse, les acteurs jouaient chacun plusieurs personnages, c'était bien fait et ils jouaient très bien.
Mais dès le début c'était long.
Bref une soirée un peu chiante, d'ailleurs il n'y avait personne sur les places du coté, et peu en balcon.
Les cavaliers, c'est mieux à l'hippodrome.

Khalid K, Grégori Baquet, Eric Bouvron, Maïa Gueritte

Commentaires

  1. Alors là, je ne suis pas du tout d'accord, mais alors pas du tout. Moi j'ai trouvé ce spectacle remarquable : nous n'avons pas vu les tabourets mais, sans problème, le cheval. La présence de Khalid K était primordiale et subtile, désolée il ne gueulait pas, il a évoqué des moments de violence, il créait en direct une ambiance sonore en parfaite adéquation avec le texte et le jeu des comédiens qui interprétaient plusieurs personnages.
    3 spectacles dans la semaine, faut pas s'étonner que le théâtre ne fasse pas salle comble, mais il y avait quand même du monde.
    Voilà, ce n'est que mon avis, que je tenais à donner.
    A une prochaine fois, je sors beaucoup...
    Eva

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

YHANN KOSSY & LUCAS VERAN

Chroniques taurines d'une petite Madeleine

Bilan de la temporada 2017